Information sur le covid-19 et conduites à tenir !

Afin de limiter la propagation du virus et l’extension de la maladie, le gouvernement a mis en place un certain nombre de consignes à respecter : adopter systématiquement des gestes barrière. Ces consignes sont susceptibles d’évoluer en fonction de la situation.

Déplacements

Vous devez avoir un motif pour vous déplacer :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou un établissement d’enseignement ou de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés, déplacements pour un concours ou un examen. (Cette case est à cocher si vous n’avez pas encore l’attestation permanente de déplacement professionnel, validée par votre employeur, ndr)
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées, le retrait de commande et les livraisons à domicile.
  • Consultations, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et l’achat de médicaments.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants.
  • Déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative et pour se rendre dans un service public.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
  • Déplacement pour chercher les enfants à l’école et à l’occasion de leurs activités périscolaire. (Cette case est à cocher si vous n’avez pas encore l’attestation permanente de déplacement scolaire, validée par l’établissement de votre enfant.)

Déplacement dans un rayon de 1 km

Une fois votre raison cochée, se pose la question de la distance. Le premier niveau, c’est le rayon d’un kilomètre depuis votre domicile, pour aller prendre l’air en famille, sortir son chien ou faire son jogging mais aussi pour se rendre dans un cimetière.

Le ministère de l’Intérieur nous confirme également qu’après la Toussaint, à partir du lundi 2 novembre, il sera toujours possible de se rendre dans un cimetière, mais dans un rayon d’un kilomètre de son domicile seulement.

Pour ces « déplacements brefs » d’un kilomètre, limités à une heure, il faut cocher la case correspondante sur son attestation dérogatoire de déplacement.

La question des frontières : espace européen

A compter du 15 juin, les personnes en provenance de pays de l’espace européen (États membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) pourront donc entrer sur le territoire français sans restrictions liées à la lutte contre le COVID19, comme c’était le cas avant le 18 mars 2020. Ces voyageurs ne seront notamment plus tenus de se munir d’une attestation de déplacement international dérogatoire pour entrer sur le territoire français.
Pour mémoire, les personnes en provenance de l’espace européen sont par ailleurs dispensées de quatorzaine à leur arrivée en France.

Par réciprocité, des restrictions continueront toutefois de s’appliquer aux frontières avec l’Espagne et avec le Royaume-Uni :

  • L’Espagne a choisi de maintenir jusqu’au 21 juin ses restrictions de circulation liées au COVID-19 ainsi que l’exigence de quatorzaine pour les passagers aériens en provenance des
    pays européens. En accord avec les autorités espagnoles, la France maintiendra par conséquent les restrictions actuellement en vigueur jusqu’au 21 juin. Jusqu’à cette date, les passagers aériens en provenance d’Espagne seront invités à effectuer une quatorzaine à leur arrivée en France.
  • Le Royaume-Uni a choisi de mettre en place le 8 juin une obligation de quatorzaine pour les voyageurs en provenance de France. Ainsi, à compter du 15 juin, les voyageurs en provenance du Royaume-Uni ne feront plus l’objet de restrictions d’entrée sur le territoire national liées à la lutte contre le COVID-19 mais resteront, jusqu’à nouvel ordre, invités à
    observer une quatorzaine à leur arrivée.

La question des frontières : hors espace Schengen 

Depuis le 1er Juillet, sont admis dans l’UE et l’espace Schengen les voyageurs (tous statuts confondus) en provenance des pays de la zone verte : Algérie, Australie, Canada, Corée du Sud, Géorgie, Japon, Monténégro, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Serbie, Thaïlande, Tunisie et Uruguay. Cette liste, qui a vocation à être révisée toutes les deux semaines, inclut également la Chine, mais uniquement à condition qu’elle admette sur son sol les visiteurs non essentiels venant de l’UE, ce qui n’est actuellement pas le cas aujourd’hui.

Attestation de déplacement télécharger ici

Déplacement pour faire des études en France

En ce qui concerne les étudiants internationaux provenant des autres pays (zone rouge), ils peuvent faire l’objet d’une exception à cette interdiction.

En effet, une exemption à la fermeture des frontières est acceptée pour les étudiants provenant de pays où cette exemption est accordée en retour aux étudiants Français, en vertu du principe de réciprocité. Attention, il n’est pour le moment pas question des chercheurs pour cette exception. Il n’y a pas de quatorzaine requise, excepté si le pays de provenance de l’étudiant applique une quatorzaine dans ce cas le principe de réciprocité s’applique également.

Une attestation sur l’honneur d’absence de symptômes peut être demandée.

 

Plus d’informations sur les règles applicables sont accessibles sur le site :  ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

Consignes 

Concrètement, comment appliquer les consignes ?

Port du masque dans les lieux clos

Le port du masque est obligatoire dans les espaces publics clos et en extérieur :

  • les commerces,
  • les « marchés couverts » ,
  • administrations et banques,
  • les centres commerciaux,
  • magasins de vente,
  • établissements recevant du public,
  • les salles d’audition, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas,
  • salles des jeux,
  • restaurants et débits de boissons,
  • les établissements d’éveil, d’enseignement, de formation,
  • les centres de vacances, les centres de loisirs sans hébergement,
  • les bibliothèques,
  • les centres de documentation,
  • musées,
  • les établissements de culte,
  • les établissements sportifs couverts,
  • établissements plein air,
  • chapiteaux, tentes et structures,
  • les hôtels-restaurants, les établissements flottants,
  • hôtels et pensions de famille,
  • refuges de montagne,
  • les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports.

 

Les contrevenants pourront se voir infliger une amende de 135 euros. La même somme que celle appliquée dans les transports publics.

Le respect par chacun d’entre nous de ces règles contraignantes est important : notre santé collective en dépend !

 

 

Déplacements pour des raisons de santé

Reprise des soins courants hors COVID-19 :

Depuis le 11 mai, il vous est recommandé de reprendre le chemin des cabinets médicaux et des soins pour vos maladies chroniques, la consultation est prise en charge à 100% ;
Privilégiez autant que possible la télémédecine, qui est devenue une habitude pour beaucoup d’entre nous ces dernières semaines, notamment si vous faites partie des personnes vulnérables.

Vous protéger et protéger les autres par des gestes simples

Bon à savoir : le coronavirus est un virus entouré protégé par une membrane formée de lipides. Ces molécules sont désorganisées par l’eau savonneuse et un bon frottage ou la lessive et une température minimale (actuellement on avance 56° pendant 20 minutes), ce qui désactive le virus. Le lavage fréquent des mains, le nettoyage des poignées de porte, la désinfection des claviers d’ordinateurs, téléphones et autres objets du quotidien sont des précautions qui contribuent à éliminer le covid-19 de notre environnement.

Gestes barrière

Télécharger l’affiche de prévention dans votre langue

 

Se laver les mains efficacement

La température de l’eau importe peu mais le temps de frottage avec le savon joue sur l’élimination des virus et autres micro-organismes :

20 secondes, c’est le minimum ;

30 secondes c’est plus sûr.

De toute façon, il faut ce temps pour nettoyer soigneusement tous les recoins (voir schéma ci-dessous) sans oublier l’intérieur des doigts, les ongles et les poignets. Pour atteindre les 30 secondes, il suffit de chanter « Joyeux anniversaire » deux fois ! Actionnez le robinet avec le coude, rincez soigneusement et séchez de même, avec un rouleau de tissu propre, une serviette à usage unique ou un séchoir électrique.

 

Comment nettoyer son smartphone

Vous pouvez vous laver les mains autant de fois que vous le voulez, saisir votre smartphone la seconde d’après ruinera vos efforts si le coronavirus s’y trouve. Mieux vaut donc le nettoyer très régulièrement, d’autant que les scientifiques n’ont encore aucune certitude sur l’activité du virus sur les objets.

Éteignez-le et sortez-le de sa coque de protection (qu’il faudra aussi nettoyer !).

  • Munissez-vous d’un chiffon propre ;
  • Utilisez une solution sans alcool à base isopropylique à 70 % (n’utilisez pas d’eau de Javel et n’immergez pas votre smartphone dans une quelconque solution de nettoyage, même s’il est étanche). Vous pouvez utiliser une solution désinfectante destinée aux appareils électroniques, mais n’utilisez pas d’aérosol à air comprimé, qui pourrait endommager votre appareil ;
  • Imbibez sobrement votre chiffon de produit ou d’eau très légèrement savonneuse et nettoyez l’appareil en évitant les infiltrations d’humidité dans les ouvertures de l’appareil (port jack pour les casque, port de connexion du chargeur, micro et haut-parleurs), même s’il est étanche ;
  • Répétez l’opération avec un chiffon humidifié à l’eau claire ;
  • Attendez que le smartphone soit parfaitement sec avant de le rallumer ;
  • Répétez l’opération fréquemment !


Pensez aussi à nettoyer votre coque de protection selon la même méthode. Le silicone, le plastique et même le cuir résisteront très bien à de l’eau légèrement savonneuse suivie d’un rinçage. Pour le cuir, vous pouvez utiliser de la crème nourrissante pour cuir afin de lui redonner de la souplesse.

 

Sources d’informations officielles